Carton rouge !

Le raid multisport … on y arrive pas à 20 ans dans la majorité des cas car à 20 ans on a encore l’esprit tel le phare chinois, en faisceau restreint. On cherche à exceller dans une discipline, à aller au fond des choses. On se fait une montagne de tout, on croit que la tendinite qu’on a attrapé va nous ruiner la « carrière », on tente le biquotidien (je parle de sport là !), on brûle la vie … mais quand on n’a pas son choco BN au goûter c’est la fin du monde …

A 30 ans on s’aperçoit qu’on va aussi vite qu’à 20 en s’entrainant moins car on se couche un peu plus tôt et on boit un peu moins, y a pollux à sortir à 7h et les nains de jardins à amener à la crèche, faut assurer ! On est un peu moins dans l’esprit de la perf, on change de sport, on touche à tout.

A 35 on s’excite un peu car la catégorie vétéran se profile à l’horizon et on sent qu’on n’a pas encore fait le tour de la chose, on pense qu’à 40 on est un vieux machin imbranlable, on se remet à faire des séances de spécifique, on revient à nos amours de jeunesse en matière de sport (et pas que !) …

Et à 40 on atteint l’âge de raison ! On a bien bourlingué, on a tout testé, on a acquis une solide expérience … on s’aperçoit qu’on est toujours vivant, et même qu’on tape des p’tits jeunes insolents. Et naturellement on se tourne vers le raid multisport parce qu’on se dit qu’avec tout ce qu’on a appris on va forcément être pas trop pourri !

Mais suivant notre sport d’origine l’approche du raid multi est un peu … différente ! Beaucoup de kayakistes sont arrivés dans notre discipline il y a quelques années, les membres inférieurs pas trop usés par l’effort, une belle vma, spécifique certes mais qui leur conférait de sérieuses prédispositions au volume que requiert le raid. Puis la vague des orienteurs est venue renforcer les équipes, tirant la discipline vers plus de rigueur, mais la rendant également moins accessible à Mr tout le monde.

Et puis le triathlète est arrivé … « tiens du vélo, je sais faire ! » «  ho du kayak, j’ai des bras moi ! » « chouette de la course à pied, je vais les atomiser ! » … Humm humm, pas faux tout ça mais à nuancer toutefois. D’ailleurs à la première série de cailloux rencontrés, avec 3 bars de pression dans chaque pneu, triathlètus carbonus se rend vite compte de l’évolution de sa nouvelle discipline. Quand son timer sonne pour lui dire de boire alors qu’il vient de le faire 15’ avant et 300 mètres de dénivelé plus bas, qu’il s’aperçoit qu’il n’a rien fait en distance mais qu’il a quand même bien mal à ses petits mollets bien rasés et désormais tout éraflés, il se dit qu’il n’était pas si mal sur son tartan, à faire ses séries de 400.

Mais quelques fois, il arrive que, par le plus grand des hasards, un footballeur se mette au raid. Oui un footeux quoi ! Peut-être s’est il perdu ? Comment tomber si bas ?! Habitué des tribunes pleines à craquer il va devoir se confronter à l’anonymat des forêts, fouler de la pelouse qui n’aura pas été tondue du matin, boire de l’eau qui ne sort pas d’une bouteille en plastique ! Harrrrrrrrgggghh ! Et pourtant ils sont des dizaines chaque année qui franchissent le pas, attirés par ce parfum d’aventure. Le footeux est volontaire, il faut juste qu’il s’adapte un tout petit peu :

           On leur à dit qu’ils pourraient toujours porter leurs protèges tibias, que la seule différence c’est que ça s’appelle des guêtres et que le tacle à la carotide est interdit …

          Quand le footeux se prend les pieds dans une racine il hurle et se roule par terre pendant 5’ bonnes minutes « c’est bon Seb, tu peux te relever, on est tout seul dans les bois là ! » …

          Le footeux pour se payer sa saison de compèt aurait tendance à organiser une poule au gibier ou un loto, lui il tiendra la buvette. Alors quand tu lui dis que c’est un trail qu’il faut organiser « quoi ! mais faut bosser ! z’êtes ouf là ! »

          Le footeux croit que tu peux payer tes adversaires pour qu’ils te laissent gagner « non non François, ça ne marche que dans le foot et dans le vélo ça ! »

          Quand il perd un raid le footeux est dépité, il ne peut ni accuser l’arbitre ni accuser l’état de la pelouse … heureusement qu’il lui reste un équipier à accuser, sinon il serait obligé de croire que c’est de sa faute !

          Quand on cherche une fille pour faire le RIF le footeux est volontaire pour la tester « non non Christophe, il faut aller courir avec elle, c’est tout ! Non non on ne la paye pas non plus !! »

          Le footeux a un mal fou a ne pas aller faire quelques diagonales si par malheur une section de co urbaine se déroule aux abords d’un stade … « Dav, revient ! »

          Le pire pour le footeux c’est la remise des prix ! « quoi, une bouteille de vin et un caillou peint ! » …

          Le footeux tanne l’organisateur car il veut toujours avoir le dossard numéro 10 « mais William ! puisque je te dis que ça ne veut rien dire en raid ce numéro !! »

          Le footeux est nul en géographie, il ne connait que trois villes : Marseille, Lyon et PSG … alors forcément quand tu lui dis que ce week end il joue * à Marvejols il croit qu’il doit prendre un billet d’avion pour un pays lointain (pas si faux en fait … )

*= pour lui garder son envie il faut continuer à employer le verbe « jouer » car le footeux est comme le jeune labrador découvrant une marre. S’il n’a pas son ballon aux pied sa vma tombe de 20 à 15 (ce qui pour un raideur est déjà très très bien !)

Bref, le raid est un milieu très diversifié, nécessitant une grande ouverture d’esprit en plus de qualités physiques et techniques indéniables. On accepte tout le monde, on ne pique rien à personne, on va se parfaire dans les clubs maitrisant les compétences mais on a horreur des carcans. On a juste soif de découverte : découvrir d’autres terrains de jeux, découvrir d’autres disciplines, découvrir nos limites …

http://www.raidsmultisports.fr/

Steph

ps: Bien qu’inspirée en partie de faits réels, les personnages et situation décrits dans cette série sont purement fictifs !

Publicités
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Carton rouge !

  1. jluc dit :

    Excellent, quelle littérature !

  2. fredzych dit :

    Les footeux qui font la bascule en raid sont ceux qui ont compris ce qu’est un vrai sport!

  3. william dit :

    Steh, je ne me reconnai pas dans ton profil du footeux. Mais je suis encore la pour te botter le c.. sur un raid.
    WB

  4. Flying aventhure dit :

    Bon ca, tres tres bon!
    C’est exactement ca !

  5. lumpert dit :

    tres très bon…..respeccccccccttttttt!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s