Au pays de Little Marcel …

 

Prenez 3 belles dindes bien grasse (pour le moment)

une jolie truffe bien vigoureuse (parce qu’il faut l’être un peu pour courir avec arverne !)*

faites tremper tout ça une douzaine d’heure dans une eau à 7°

un peu de sel marin

du houblon (facultatif mais ça attendrit bien les trois dindes …)

vous obtenez un célèbre plat auvergnat, la dinde à la truffe.

Maintenant que tout le monde sait que la dinde à la truffe est un plat de légende en auvergne, on peut passer aux choses sérieuses et raconter le premier épisode de notre Aventure 2014 …

Tout commence par un petit message sur le forum arverne qui propose un stage kayak de mer début février. Pas grand monde de volontaire, bizarre … le raideur auvergnat serait il un peu tafiolo sur les bords ? Finalement on transforme donc le stage assoce en stage équipe « qui prépare l’afrique du sud voire le rif » et mis à part Dav qui a peur de l’eau tout le monde est là.

Aurèl arrive la première chez Christine grâce à « taxi Papa » (ceci fera l’objet d’un autre article, vers le mois de mai … ) et bénéficie d’une séance privée d’escabotage*, technique qui consiste à se retourner de l’eau vers l’air sans sortir de son bateau (nous on sait tous faire l’inverse, c’est déjà pas si mal).

François (Bob), Seb (Vomito) et moi (gros sac) arrivons un poil plus tard. Aurèl nous avoue avoir presque eu un orgasme dans son bateau quand elle a cru qu’elle allait eskimauter à la première leçon … mais non en fait. On s’enfile quelques bières en parlant de diététique, faux fer croix rat Christine con nez dégâts sérieux.

Le lendemain matin, c’est un peu moins jouasse, nous qui pensions bronzer c’est foutu. On s’habille comme des auvergnats qui iraient pêcher sur la banquise du lac du Guéry, et nous quand on met deux couches il faut savoir qu’Aurèl en met le double !

On arrive au local kayak et on fait connaissance avec notre coach VIP, M. Gilles Lelièvre en personne (lapin pour les intimes) ! On prend tous un K1 pour le matin, histoire de voir notre niveau réel. Un petit tour de 9 bornes (ça serait déjà une section sur un raid mais là ce n’est que l’échauffement !) en mixant étang, canaux et mer, avec un joli passage par la passe des abîmes (Haut lieux de faits d’armes de Lafuma apparemment) où on lutte un peu pour prendre la bonne vague, ou plutôt ne pas prendre la mauvaise. Auparavant un petit stop pour les auvergnats (et Aurèlie), il faut dire que c’est assez dur de tourner les bras dans une combi néo en 5 avec le kway + le gilet + le thermique !

Nous qui avions toujours pensé que c’est Dav qui ne ramait pas au Bimbache sommes surpris de constater qu’en fait ça devait être Aurélie, on doit bien lui prendre 90 mètres par tranche de … 100 mètres ! (mheu nooooon on t’aime Aurèl, n’empêche que le cheval ça sert à rien)*

Ceci étant dit, il faut bien préciser que sitôt les combi retirées nous avançons bien mieux. Retour au local, la bise à Lapin qui nous laisse naviguer seul l’aprèm et qui nous donne rendez vous au lendemain matin pour la journée marathon.

DSCF0243

Un petit repas, une douche chaude pour moi qui me vaut quelques moqueries de mes PCINR (Pseudos Camarades Imposés par les Nécessités du Raid) « ha le faux raideur ! » « la grosse chochotte ! » et j’en passe …  L’aprèm se fait avec deux K2 (Bélouga, ça pèse un âne mort ce machin) et un kayak surf (Norte) en mono. Un petit tour de 16 kms par Aigues mortes où nous changeons fréquemment d’embarcation pour tester différentes compos de bateau. Première partie du parcours, c’est Seb qui est puni. Seconde partie c’est moi. Mais quelle est la punition ?* Christine en profite pour nous faire visiter « on the right side you can see the little marcel shop » … Comment !!? tu ne connais pas Little Marcel !!? mais t’es un paumé toi ! Tout le monde connait Little Marcel ici !

Fin de la première journée, une bise à Aurèl qui ne vient pas avec nous le lendemain. Petit apéro chez Christine, on essaie vainement de soudoyer Stéphane pour avoir des infos sur le futur passage du RIF dans le Gard, et François (M. Logistique !) nous briefe sur le matos et le déplacement en Afrique du sud. Bonne petite nuit avant le programme copieux du lendemain, mes rêves sont partagés entre Little Marcel et le team Arverne au galop sur des purs sangs arabes, la crinière au vent,  dans les marais camarguais, le tout sur une musique de Nana Mouskouri.

Le lendemain arrive vite surtout quand tu es injustement accusé de ronfler et que tu te fais secouer toute les 5′. On se retrouve au local kayak Gros Laid (hé oui, c’est comme ça qu’on appelle les habitants du Grau du roi), remarque ils avaient le choix avec Groslandais, et vous ? vous auriez choisi quoi ?

the lapin's team !

Changement de programme, Lapin va nous faire partir de Sète pour être dans le sens du vent, et on se garde la possibilité de rentrer par les canaux en cas de mer agitée. Annoncé vent force 8, va pas falloir trainer sur l’eau ! Mais pour l’heure c’est grand bleu dans le ciel dans le port de Sète, avec François on se prend à rêver aux vacances, le port pour nous tout seul. On s’engage en mer, Gilles l’oreille rivée sur sa radio avec la fréquence maritime pour suivre l’évolution de la perturbation annoncée. On est dans le bon sens et la navigation est ultra plaisante, en tout cas pour notre bateau à François et moi. Chris et Seb ont un peu plus de mal car le creusois n’est pas aussi rustique qu’on voudrait bien le penser. D’ailleurs dans la série « Le creusois fait du raid » et après le magnifique tome 1 « le creusois fond au soleil » (cf Aventure Aveyronnaise 2010) retrouvez bientôt en magasin le tome 2 « le creusois à les dents (de la mer !) du fond qui baigne » … Pas pour longtemps car Seb a tôt fait de pousser un Raoul. Raoul, le cri qui désaoûle. Enfin, appelez le comme vous voulez, un raoul, un renard, une fusée, le plus important c’est que vu l’alimentation du Seb c’est du bio 100%.

Vent force 4, on s’éclate tout en restant concentré quand même, se retourner avec une chaloupe inretournable aurait vite fait de nous faire une réputation intersidérale. Gilles décide de nous faire rentrer dans les canaux par le port de Palavas, kilomètre 27. Fini le fun, place au boulot, je plante ma pagaie, rotation du tronc, garder les bras tendus, sortir la pale quand elle arrive à ton niveau, la main fixe devant les yeux, la théorie j’la connais par coeur … mais pourquoi qu’y m’appelle gros sac les autres ?

On prend 15′ de pause casse dalle sur les quais à Palavas, on change les équipages et les bateaux et on s’enquille dans les canaux. La reprise est dure, Christine met de la cadence et faut s’accrocher pour la suivre, surtout que notre bateau prend un peu l’eau. Bref on se démonte la tronche jusqu’à l’arrivée, kilomètre … 52 ! 7h de bateau, presque 11 sur le week end, le coup de pagaie est plus laborieux, on s’accroche pour finir le dernier kilo avec vent pleine face. 4 filles de l’équipe de france nous double en K4 avec un coup de pagaie de rêve … On a encore un sacré boulot !

La trace: http://www.visugpx.com/index.php?i=1392066520&ign&big

Merci Lapin pour ta disponibilité, pour ta bonne humeur, pour ton humilité et pour le partage de ton expérience toi qui est une légende du raid aventure. Merci à Christine et Steph pour ce petit week end super sympa au pays de Little Marcel, sûr que nous nous coucherons moins ignare ce soir.

C’était la première étape de notre périple qui nous conduira en Afrique du sud pour la seconde manche de coupe du monde 2014.

steph

ps: Et pour clôturer ce beau we, une magnifique photo de Bob, dans la descente de La canourgue, à 111 au lieu de 110 ! arf … D’ailleurs c’est Bob qui a toute les photos du we, il paraitrait qu’il va les mettre en ligne d’ici à mercredi.

re ps: et démerdez vous avec les astérix !

*= il faut être quoi pour courir avec arverne ? truffe ou vigoureuse ? ben un peu des deux ma p’tite dame !

*= on dit eskimautage Aurèl, eskimo comme une glace, otage comme quelqu’un qui court avec arverne sans avoir payé sa cotis …

*= message subliminal qui sous entend: « tu ferais mieux de bosser le bateau plutôt que de faire des tours de tagazou ! »

*= c’est de monter avec Aurèl !!

Publicités
Cet article a été publié dans Entrainement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Au pays de Little Marcel …

  1. christine dit :

    Nana Mouskouri …
    t’as eu une enfance difficile, Steph !!!!!!
    à moins que … 😯

  2. dom des caméléons dit :

    Zavé pas honte de venir à toute une armada d’arvernois nous fatiguer notre si frêle Christine !

    mais ce qui est sur c ‘est que si Lapin vous a appris a eskimoter , vos adversaires n’auront plus aucune chance désormais dans les rouleaux déchainés de l’océan indien

  3. raidarverne dit :

    J’allais oublier la devise du week end … Les creusois ? Même le meilleur vaut rien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s