Petite ballade entre amis

8° édition, 8° participation de l’assoce et 7° pour ma part : pas question de déroger à la règle, la saison débute toujours par le raid des dentelles … 7 arvernes devaient faire le déplacement mais la blessure de Fred à 2 jours du départ vient priver l’équipe mixte de raid et donc aussi très probablement de finale puisque Aurélie n’est plus dispo pour les autres manches. François qui aurait pu remplacer Fredo a validé la veille sa participation au sein de l’équipe mixte LSN. Qui est le chat noir dans cette équipe ? un peu des trois je pense …

Première grosse chaleur pour les auvergnats qui descendent des hauts plateaux des combrailles encore couvert de perces neiges mais les 22° petits degrés du samedi font sourire les sudistes à l’image de Christine qui arrive toute bronzée (prépa Arws Afs oblige !). Ca part sur un relais trail puis une petite co score avant d’aborder le gros morceau de la journée, un trail orientation de plus de 20 kms et 1000 de D+. On est les seuls avec Agde à tourner la co score en sens inverse, l’avantage c’est que ça ne se bouscule pas pour biper !

On attaque le chantier et mauvaise nouvelle, c’est assez courant ! Pendant que Olive se promène devant seb et moi on s’accroche. On pointe les deux optionnelles puis on redescend à fond. Un peu trop. On rattrape les Lafuma 2 de Yoan Garde mais je n’ai pas le temps d’en profiter, les mollets commencent à tirer et je ralentis clairement l’équipe. Le remplissage du camel à Gordes m’autorise un moment de répit et je repars avec mes deux poteaux en bois en guise de jambes. Un petit regroupement dans la combe des ruines du moulin où on reprend Lozère et on arrive au parc à vélo.

La première partie de cette section est somptueuse et assez technique (pour nous en tout cas), et aucun Lozérien ou Lafumiste pour nous pousser au cul, donc on prend du plaisir à descendre sans stress. On double même les chauds patates hommes en pleine séance de mécanique (tiens tiens ça me rappelle les dentelles de 2013 … ). Et puis le train arrive à fond les ballons, dans un grand single descendant, je dois ranger mes tartines de fromage et mon réchaud. Le pire dans ces moments là c’est que tu ne sais plus où sont tes équipiers (cf gévaudathlon 2012, mais c’était pas nous !) Et là c’est à notre tour ! On arrive au poste, je me retourne, pas de Olive, pas de Seb, hé m….. ! Je gueule un coup, et je vois mon Olive qui arrive de je ne sais où, il a déraillé et a perdu le train. Heureusement il avait la carte ! Ne reste plus qu’à trouver seb … 5’ plus tard, à nouveau groupé on peut repartir, mais on s’est fait décrocher du bon wagon. On arrive au Bike and run, on doit avoir 3’ de retard sur le petit groupe.

On devine le tracé qui va passer au dessus d’une magnifique falaise et on fait le choix comme beaucoup de partir à deux vtt pour 3. Grand bien nous en prit, à mi chemin Olive se rend compte qu’il a oublié le sportident à la transition ! On ne tergiverse pas trop, on envoi le plus costaud le rechercher ! Pas besoin de tirer à la courte paille, c’est Olive qui s’y colle … On perd bien 15’ dans l’affaire mais ça nous permet à Seb et moi de nous reconstituer un tantinet.

On allume les lampes juste pour la dernière section, 22 kms de vtt, 750 de positif. On est large pour la barrière horaire, pas de speed. On s’engage dans un canyon très sauvage mais à la cartographie un peu … hasardeuse … But du jeu, trouver une trace pour en sortir, sur la carte impossible de faire la différence entre les falaises et des bouts de chemins. Seul un balisage en point vert sur le terrain nous laisse penser qu’il doit y avoir une échappatoire. Reste à la trouver ! Ambiance stress, on est tout seul au fond, on a vu des équipes qui ont fait le choix délibéré d’aller prendre la route interdite pour faire le tour, et on est en train de se dire qu’on va se faire niq… ! Au bout d’un moment on se dit qu’on a trop roulé dans ce ravin, on décide de faire demi tour en espérant avoir loupé un cairn ou un petit point de peinture qui nous remettrait sur les rails. Et bingo ! on a du perdre à peine 10’ dans l’affaire, on s’estime super heureux car la bifurcation est impossible à voir dans le sens aller. On pointe le poste et on repart, cette fois ci pour se faire le gros du déniv. En tant normal j’adore ce genre de grande bosse à monter au train, mais pas ce soir. Olive est frais comme un gardon et assure toute l’orientation finale comme un chef.

Bivouac salvateur, objectif récup à fond pour éviter de faire mon boulet comme aujourd’hui. On dort très mal, l’avantage c’est qu’on en profite pour beaucoup boire. 3h du mat’, la douce voix du coach Seb Raichon nous rappelle qu’on a un chantier en prévision.

Départ pour 41 kms et 1000 D+, dans l’ordre du classement, toutes les 5 secondes. Inutile de dire qu’un gros peloton se forme, les deux équipes Lafuma aux avants poste avec leurs orienteurs de choc, et derrière tout le monde qui suit, bien content de faire parti du bon wagon. Les bosses et les singles successifs nous décrochent du paquet mais c’est un mal pour un bien car nous reprenons (prenons serait plus juste) contact avec la carte. Pas d’erreur, porte horaire validée largement, descente technique à tenir mon phare pour qu’il éclaire la piste et pas la guarrigue et on arrive en bas pour remonter un joli canyon sec. On double Lafuma 1 avec un dérailleur arrière au dessus des pignons, on pense qu’on vient de gagner une place ! On roule avec Ligéraid depuis un bon moment, le rythme nous va bien, la vie est belle, le jour se lève … Et les X bionic reviennent sur nous à la sortie du canyon juste pour le pétard qui suit. Allez faut retourner au taf ! On s’en met un peu trop d’ailleurs et on fait une belle boulette tous ensemble. La suite est magnifique, un canyon descendant et tortueux, un pétard, la dernière option et … Lafuma 1 qui revient en fixie ! On gratte Lozère sur cette dernière option et on monte au train dans les lacets en compagnie des X bionic, direction la section photo aérienne à pied qui devrait nous faire mal.

Les Loz’ reviennent très vite sur nous à pied pour nous lâcher petit à petit. Section sublime au niveau paysage, succession d’arches, de grottes, de cascades, de … pierriers à remonter. Nous finissons la section juste derrière X bionic mais sûrement bien moins frais car l’écart va vite se creuser sur le final.

Il nous reste un vtt O qu’on gère tranquillement. Certains d’ailleurs le gèrent encore plus tranquillement que nous, un équipier seul qui nous fait croire qu’il a perdu son équipe, sauf qu’on lui met la misère sur cette section et au poste 8, bien tranquillement allongé dans les buis à manger, le reste de l’équipe ! belle mentalité pour cette équipe très connue dont on préfère taire le nom (surtout qu’on en a vu d’autre faire pareil sur la même section).

Co mémo en formalité finale. ça sent déjà les frites et la bière ! 4° au scratch aux dentelles on prend ! Pas fâché d’arriver le loulou, Seb aussi sûrement. Et toi olive, ça va ? pas trop dur ? le camel encore plein, pas une goutte de sueur … pfffff c’est rageant !

Si l’on en croit la version de François, on peut en conclure que les auvergnats craindraient les températures au dessus de 18°, pas facile de faire un calendrier avec des impératifs comme ça ! Compte rendu à lire chez LSN si le patron se remet de sa boulette légendaire.

On a aimé : un plateau digne d’une finale, parfait pour se mesurer. Des passages et des paysages somptueux. Des grandes sections. Manger des frites et boire de la bière à l’arrivée. Faire un raid en itinérance. Voir Lafuma casser son dérailleur. Découvrir encore un secteur différent. Faire une bonne partie de nuit. Voir autant de filles d’un bon niveau à qui on peut demander de venir courir sur les raids longs avec nous.

On a moins aimé : voir autant de tricheurs, c’est assez rare pour être souligné. Voir Lafuma réussir à réparer son dérailleur. Le tarif d’inscription qui nous semble un peu élevé. Traverser la barrière de péage à pied avec tout le matos pour rejoindre l’aire de covoiturage.

On aurait aimé : Gagner (le rêve n’est pas encore assujetti à la tva, on en profite). Voir les chauds patates mixte gagner (pour changer un peu). Une belle section kayak (pour le même prix). Qu’une fille viennent nous dire « moi je rêve de courir avec Arverne ». Que notre équipe mixte fasse le raid. Des contrôleurs sur les routes interdites ou des postes ne permettant pas leur emploi. Qu’olivier ne plante pas la tente dans le seul dévers du champ.

Est-ce qu’on reviendra ? ben oui, le raid des dentelles est au raid multi ce que les templiers sont au trail.

La suite : pour les rescapés et non éclopés (rare) Vallon pont d’arc le week end prochain. Pour Aurélie déplacement en turquie sur la coupe d’europe des raids aventure avec Expénature. Un petit week end en amoureux avec mon vtt le we prochain pour faire de la borne entre la lozère et le gard. Et toute la suite de la prépa Afrique du sud …

 

Steph

Publicités
Cet article, publié dans Compèt', est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Petite ballade entre amis

  1. Gaudion dit :

    Bonjour à tous les raideurs Arverne et autres…
    J’espère avant tout que vous avez pris plaisir sur l’épreuve des dentelles.
    Je reviens sur un aspect financier. … Je parle en tant que président de l’association Orientation Passion Avignon, l’association organisatrice indépendante de 400 Team et autre de l’équipe raid.
    Comme l’a souligné Seb, nous avons été plus que juste sur notre dernière édition, et comme beaucoup de gens nous sommes contre l’inflation des prix d’inscription sur les raids ou trails.
    Nous sommes avant tout une association qui a pour but la formation des jeunes en co et raid avec près de 60 adhérents ayant moins de 18 ans… Entraînements les samedis, déplacements…. Nous ne pouvons pas fonctionner à perte. Je pense que toutes les orga ne fonctionnent pas sur ce modèle. Effectivement nous nous ajusteront en fonction de notre bilan 2014. En ce qui concerne les prix et prestations, personne ne s’insurge face à des inscriptions de 6000 euros pour le Costa Rica, 2700 pour un RIF ( 115€ par jour et par personne sur la base touristique de 6 jours… Belle inflation si tu vas vite), 800 pour une Aveyronnaise…. Bref ok avec toi, mais sache que nous faisons pour le mieux et que de plus les forfaits jusqu’à J-1 sont entièrement remboursés.
    À très bientôt sur les raids.

    Thomas gaudion.

    • raidarverne dit :

      Salut Thomas, si bien sûr qu’on s’insurge sur un tarif comme le costa rica, c’est aussi sûrement pour ça qu’il y avait si peu d’équipes françaises malheureusement. J’ai trouvé personnellement le raid un peu cher cette année en le comparant à d’autres raids du même format et sachant qu’il n’y avait pas d’activités à BE style canyon ou kayak. Mais bien sûr que comparer un raid « classique » avec un raid long, il n’y a pas photo !
      Je ne fais surtout pas un procès au raid des dentelles en particulier mais je déplore l’inflation sur la majeure partie des raids français car je me souviens qu’il n’y a pas si longtemps un raid de 2 jours se payait 40/45 euros par raideur.
      Mais rassure toi, si les dentelles avaient été hors de prix nous l’aurions carrément boycotté comme nous l’avons fait avec certains raids sur lesquels nous n’irons jamais comme le raid landais par exemple.
      A dimanche 😉

  2. Little Jédï dit :

    Bravo Stef pour votre récit et plaisir de vous revoir ce week-end en provence !

    Un très grand MERCI à françois pour avoir assurer en prenant la place dans l’équipe LSN Mixte !
    J’ai pu avoir le plaisir de courir le trail du dimanche à ses côtés et c’était bien chouette !

    A charge de revanche, s’il vous manque un copain pour partager de bons moments d’arsouilles en toute simplicité et convivialité, n’hésitez pas !

    Biz

    Oli – Loz’R sport Nat

  3. Aloïs dit :

    Impec le post, la plus part des équipes sont cependant sorties sous le pont au niveau de la 20 et n’ont emprunté la route qu’entre les parenthèses. Je ne sais pas quel était l’itinéraire envisagé par l’orga! Pour remonter à la route (moitié escalade) on laissé 20′ dans les embouteillages.

  4. Raichon dit :

    Toujours un plaisir de te lire stéphane!
    Tes remarques sont constructives, je t’en remercie. Concernant le prix, on avait tout juste équilibré le budget l’an passé et ça nous avait un peu calmé… On fera le bilan financier et on ajustera en fonction. Nous aussi on est pour des prix d’inscription non inflationnistes.
    J’aimerais bien connaitre le nom de cette fameuse équipe qui se repose pendant que le copain va pointer… Envoi moi un petit mail perso!!!
    Bonne saison les Arverne.
    seb

    • bd dit :

      Encore un bon point pour la rédac, il devrait y avoir un raid spécial rédac, je pense que tu serais en tête !
      Ben moi j’ai bien aimé que les chauds patates mixtes ne gagnent pas, cela m’a permis de gagner mon raid en mixte !!! Le vieux, celui assis sur le tronc …

  5. Gaët dit :

    Bien joué pour la 20 dans le vallon, Max et moi n’avons rien vu et on est sorti bien plus haut complètement azimuté!
    Je vais prendre un cours « réaliser un single speed en quelques minutes et quand même gagner le raid » avec sylvain et on se voit au prochain raid!
    ++

    • batou dit :

      Moi aussi j’aurai bien aimé que les chauds patates gagnent en mixte. Mais bon, quand je vois l’age du vainqueur, je me dit que j’ai encore 23 ans pour gagner cette épreuve. Super récit comme d’habitude en tout cas Steph

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s