La belle et la bête !

20140421_120955Certes pas un seul bout de carte à se mettre sous la dent, et alors ? Faut il forcément chercher des postes pour avoir le droit de porter l’appellation raid ? La célèbre épreuve de Vallon Pont d’arc nous a prouvé tout le contraire dimanche en nous offrant un parcours physique mais extrêmement ludique et varié. Un parcours qui favorise les tri athlètes ? du tri athlète qui maîtrise fortement le vtt alors, mais aussi le trail engagé (bien engagé même), le kayak aussi un minimum, et puis les passages rustiques dans les vasques à 10° … bref, rien à dire, Vallon Pont d’arc est un vrai raid, et en plus superbement tracé par des gens qui maîtrisent les trésors de leur région.

Week end Arverne avec 4 équipes au départ, je devais juste faire le supporter puisque j’avais prévu un tout autre programme avec un gros week end de foncier vtt. La blessure de Cris en début de semaine amène Juju à se chercher désespéremment un coéquipier. Bien sûr mon téléphone sonne mais je refuse, j’ai un programme à tenir ! 5′ après je rappelle Juju pour lui dire oui, on ne laisse jamais un copain dans la mouise … On cale tout vite fait, Juju numéro 2 (faut bien suivre, 3 juju sur 8 arvernes !) nous a trouvé un super gite à 100 m du départ, bref c’est bien la première fois que je fais un raid dans ces conditions, sans rien à organiser, quel régal !

Petit détail à régler avant, Cris et Juju étaient inscrit sur le parcours découverte (quelle idée !) … heu … comment dire … c’est un détail qui pourrait suivre un arverne longtemps, trèèèèèès longtemps … Heureusement pour nous Fanny et Julien (nurméro 3) sont ok pour échanger car Fanny est blessée. Tous les voyants sont au vert, reste à savoir les traces qu’aura laissé le raid des dentelles et ses 16 heures de courses du week end précédent.

Passé les petits détails d’avant course si chers aux arvernes (il parait que Julie aurait oublié sa tige de selle chez elle … non, c’est probablement de la diffamation !) le départ de la course arrive très vite, trop vite même pour l’orga qui nous gratifie d’un faux départ, beau moment de cacophonie et qui fera probablement date dans l’histoire du raid (de Vallon et du raid en général). Le temps d’aller rechercher les 100 premiers coureurs éparpillés dans le village et le vrai départ peut être donné. Ca part vite forcément, François et Juju à fond et  devant, Julie et Aurélie à fond mais derrière, Juju et moi tranquille selon la tactique de maitre Juju le sage. 15’20 sur 5000, l’est forcément laaaaargement en dedans en restant avec moi, il me prend même ma gourde et fait bien gaffe à ce que je ne monte pas trop vite la première bosse. On rattrape Adrien et Bernard, un long mano à mano vient de débuter. On arrive à la transition 23°, Juju se jette dans le bateau pour gratter 5 places et c’est parti ! 3 écluses à passer, faut pas mollir si on veut pas bouchonner. Les pagaies sont plates comme un encéphalogramme de poule auvergnate, pas facile de transmettre de la puissance mais on arrive à gratter encore 5 bateaux avant d’atteindre la plage. Juju émet bien quelques cris biens virils à chaque sortie d’écluse, il parait que c’est pas la meilleure place d’être devant hihi ! 13°.

Un petit rampaillou pour grimper le bateau (petite pensée aux équipes de nanas !), toujours la même obsession qui nous anime, ne pas passer en lactique. Un super pont de kayak pour enjamber l’ardèche sous le Pont d’arc, puis un début de second trail assez cassant alternant passage dans des grottes, via corda au dessus de l’eau … Deux équipes nous reprennent dont Bernard et Adrien, 15°.Toujours pas de Juju et françois, ils font un super début de course, espérons qu’ils ne soient pas partis trop vite …

On s’engage dans la première zone de vasque et aux cris des équipes de devant on devine une eau pas forcément très chaude. L’équipe devant nous a fait un mauvais choix de chaussures et prend un gros vol sur la roche humide. Première vasque jusqu’aux cuisses, la seconde jusqu’aux cou…., la troisième jusqu’à la poitrine (les tétons qui pointent ou pas les filles ??), la dernière la tête sous l’eau, faut pas mollir derrière si on veut se réchauffer. La bosse de derrière nous semble plate tellement on est heureux de bouger ! On reprend 3 équipes, 12°. La redescente sur l’Ardèche est parfois engagée, parfois trèèès engagée, esprit frileux s’abstenir. Puis à nouveau gros pétard pour remonter sur le plateau où on rattrape encore deux équipes dont … Bernard et Adrien. Le parc à vélo arrive, on est annoncé 8°, on a géré souple, ça doit pouvoir passer, on commence à y croire. Juju et François sont là, Juju n’a pas l’air très frais.

On repart à 4 équipes pour la 6° place dont deux équipes arvernes, Adrien et Bernard et une équipe de dordogne. Une petite bosse plus loin on est tout seul devant et on en profite pour se régaler. Le début du tracé est génial, du single virevoltant, du virage relevé, ça nous permet de nous mettre dans le rythme tranquille. Julien est vraiment costaud même si c’est la section qu’il redoutait, il siffle en montée … comme en descente ! L’équipe de Julien Saussac revient sur nous au premier tiers du vtt, l’idée ne me vient même pas de jouer avec eux, je vois bien que je n’ai pas récupéré des dentelles et il faut gérer le peu de forme qu’il reste.

Une grande descente rapide dans les silex, on repasse les avions de chasse en train de réparer puis une autre équipe dans le virage d’après (ceux qui finiront 4°), on est 5° ! pchhhhhttttttttttttttt !!! et mer.. !! Julien a monté deux supers pneus tout neuf mais un super pneu pour du X country n’est pas forcément un super pneu pour du raid, qui plus est en ardèche ! On met une mèche (Bien mon Juju, tu les avais prises … mais pas préparées), deux équipes passent pendant ce temps, on regonfle à l’arrache, ça met du temps, c’est bizarre … harrrrggggg le flanc est déchiré lui aussi ! Trois autres équipes nous passent dont Bernard et Adrien qui viennent eux aussi de crever. Pendant ce temps on se tâte encore sur la solution à adopter, attendre que le latex prenne le flan ou monter une chambre à air de 29 dans un pneu de 26 … ?? allez zou, on démonte tout, on galère à faire sauter cette pu…. de valve, on met la chambre. Encore deux équipes qui passent … On regonfle, on est tout froid maintenant et plus du tout dans le rythme, on a mis 10′ à réparer, on est vert … On recolle rapidement aux deux dernières équipes, et une énorme bosse arrive. Juju a une transmission modèle 1812 graissée pour la dernière fois lors de la révision gratuite du vélo soit en 2006 … il court à côté du vélo plutôt que de risquer de casser la chaine. Hop hop hop encore une équipe de reprise puis une autre dans la descente suivante. Reste un coup de cul, on entend Bernard et Adrien dans le lacet du dessus, on commence à être en hypo mais les gels sont dans le sac, on prend le risque d’aller jusqu’au bout sans manger. On s’arrache la couenne dans les derniers mètres de la pente, dernière descente, on rattrape les équipes du raid découverte qui se poussent assez facilement pour nous laisser le passage. On traverse l’ardèche, il reste 4 kms de plat, on relance tout ce qu’on peut mais pas assez encore. Bernard et Adrien viennent d’arriver, et on s’est tellement éclaté sur ce parcours de folie qu’on est comme des gamins. 7° pour Juju ça peut paraitre dérisoire mais il n’était jamais rentré dans les 10, le vtt lui ayant toujours été fatal. Pour moi et ma vma de moineau asthmatique c’est juste inespéré ! Et en prime un beau nom d’équipe, la belle et la bête, l’ordinateur de l’organisation a bien compris que Juju était une bête ce week end …

François et Julien franchissent la ligne 23° après le gros coup de mou de Juju en vtt, peu habitué encore à ce type d’effort et à l’exigence de ces sections de vtt. La girly connection arrive première équipe fille et on y croit pour elles, malheureusement elles ont en fait été reléguées sur le parcours découverte sans qu’on leur dise à cause du temps perdu en attente dans les vasques. L’année prochaine les filles vous savez ce qu’il vous reste à faire, courir bien plus vite pour vous placer ! Fanny et Juju se classent 5° mixte sur le parcours découverte, pas mal pour des normands pas trop habitués au caillou 😉 et l’année prochaine ils prendront leur revanche sur le parcours aventure.

Le week end n’est pas fini pour autant, un petit resto dégoté par Julie nous permet de clôturer de belle manière ce week end convivial. Comment faire tout l’inverse de ce qu’on dit ? facile, on parle de nutrition tout le repas en s’enfilant des pizzas et en finissant la bouteille de génépy du patron !

Le lendemain tout le monde devait rouler mais finalement les cuissards un peu humide sont une excellente excuse pour tous … Juju et moi sortons quand même les vélos pour une sortie qui va s’avérer génialissime. On part se faire le vallon du thioure qui parait sympa sur la carte. 3h de sortie d’anthologie, une rencontre avec une patrouille de l’ONCFS, du caillou, du buis, du caillou, des singles à dénicher, la cascade de Pissevieille au loin, des vasques d’eau cristalline, des ruines, et encore du single joueur, on est deux gamins dans un manège géant, vive l’ardèche !!

 

20140421_114325

 

20140421_112700

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Steph

ps: la plus grosse déception du week end est d’avoir appris que la fabuleuse crème de marron magique est faite avec de la châtaigne … italienne !

Publicités
Cet article a été publié dans Compèt'. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La belle et la bête !

  1. raidarverne dit :

    Le vallon du tiourre en montant par le gr au dessus du vallon et en redescendant dedans par une petite trace pleine de caillasse. Obligé de revenir, ça c’est sûr !

  2. bd dit :

    Le vallon du Tiourre, oui tu as raison c’est majeur dans le secteur mais en descente ou en montée ? Tu aurais dû me demander je t’aurai, vous aurai tracé ce qui va avec …. tu es quitte pour revenir en Ardèche ! T’as vu quand même comme elle est belle ! Et en plus tu le dis !!! Et pour la crème de marron, les marrons ne sont pas tous d’Italie, et bien d’Ardèche, fallait prendre Clément Faugier !!!

  3. Julien dit :

    Trop fort !

  4. julie dit :

    Super compte rendu comme toujours !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s