Finale du championnat de France des raids

Depuis que le challenge existe, arverne a toujours été présent à la finale (et même sur un podium). Nous avons donc pris la direction du nord, dans le pas de calais, afin de faire la finale 2015.
1ère épreuve : ben le trajet! 9h de route afin de rejoindre le départ. Cela laisse beaucoup de temps pour parler stratégie. Pourquoi stratégie? car le raid a été tracé de telle façon que l’on ne peut pas tout faire. Ayant fait cette année le Vendée raid O’score j’essaie de convaincre mes partenaires de mon plan. Et convaincre David et François qu’il va falloir lâcher des postes dès le début du raid c’est vraiment pas un truc facile.
On embarque dans un bus le samedi matin pour rejoindre le départ qui se trouve sur une plage. Le décor est vraiment sympa et on est très content d’être là.
A 8h30 les fauves sont lâchés pour 6km de trail O’. Les 4 derniers km dans les dunes vont faire exploser le peloton. On attaque alors une co score où david fait un véritable festival. Nous ressortons avec les team 2 raid et toutes les balises. On retrouve les XTTR au parc à vélo qui ont déjà lâché plusieurs balises. On repart par une grosse section de VTT d’abord sur le sable dur, puis mou, puis de la boue, de la boue, de la boue. Dès le départ je sens que les jambes ne répondent pas normalement. En plus les plateaux ne passent plus ce qui permettra aux oranges de rouler une partie de la section avec nous. Heureusement les vitesses se débloquent ce qui nous permet de poursuivre notre route seule. Les copains ont maintenant complètement adhéré à ma stratégie et nous fonçons directe à la co suivante sans faire aucune option. Celle-ci est cette fois très verte et nous prenons 19 des 20 postes en essayant de suivre le gros rythme de David. Retour en VTT pour un couloir que nous faisons avec les 400 team. Puis un VTTO’. Il fait de plus en plus chaud. Résultat : ben je prend un gros coup de chaud. Oui oui l’année de la canicule par 25 dans le nord! Je suis une buse. Je ne peux plus manger et m’accroche comme je peux. On retrouve les x bionic avec un julien qui est dans le même état que moi. On fait sauter le bike et run. François me met de force un sandwich dans la bouche et on repart pour 18km de road book. A la fin de cette section le vélo sera fini pour la journée. On partira pour 2-3h de kayak où je vais pouvoir me poser et manger.
Les jambes recommencent de tourner au bout de 8km, ça va le faire!!! Tiens David s’arrête d’un coup, dans un faux plat descendant anodin. Ptit coup d’oeil sur son vélo : il vient d’exploser son cadre! Un truc impossible, qui ne peut pas arriver sur un terrain comme ça. Ils essaient de réparer mais c’est impossible.
Ptit coup de fil à l’orga qui viendra nous récupérer. Au pc suivant on aurait du vider le doigt. On calcule les balises qu’on avait pris : on se trouvait alors sur le podium scratch.
La déception est immense. Nous suivrons les filles le dimanche qui iront chercher une superbe 2ème place car leur raid a vraiment été compliqué mais elles n’ont rien lâché!
Bilan du raid :
-côté positif : l’organisation des Trex a été impressionannte !! Tout était pensé pour les raiders : de jolis co, le tracé des suivi sur les cartes, les gymnases, les ravitaillements fournis, l’accueil, les parc vélo, le tarif, la gentillesse…

MAIS on n a pas du tout aimé ce coté hyper stratégique du raid. Voici pourquoi :
1 : notre sport manque de reconnaissance et de médiatisation. Une finale nationale doit mettre un coup de projecteur sur le raid multi. ça tombe bien on avait tous des trackers avec un super suivi mis en place par les organisateurs. Mais à quoi cela sert il avec ce genre de raid? Comment expliquer aux néophytes que les équipes devant étaient en fait peut être dernière et les dernières peut être première. C’était insuivable!
2 : on connaissait avant la longueur des sections et les pénalités. Nous faisons la 1ère co à 11,5km/h et la 2ème car très verte à 7km/h. Comment établir une stratégie cohérente à l’avance??
3 : je suis persuadé qu’une équipe composé de 3 bouchers à vtt pouvait gagner le raid en ne faisant quasi aucune co à pied
4 : la lutte d’équipe à équipe n’existe pas
5 : passer des heures à faire des tableaux excel avant un raid c ‘est pas du tout notre truc!

cris

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Finale du championnat de France des raids

  1. Gaët dit :

    Vous aviez bien commencé et compris la stratégie. Sans ce coup du sort vous auriez fait une belle perf sans aucun doute.
    Quand j’ai vu le vélo de David j’ai eut une larme pour vous !
    Mais THE finale c’est l’an prochain, là il faudra un solide vtt, mais pas seulement !
    A bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s